On entend souvent cette réflexion dans la bouche de certaines personnes qui ont fait appel à une entreprise pour leur installer une solution domotique et / ou GTB. Pourquoi? Parce que il s’avère en effet que dans certains cas, ce genre d’installations a des problèmes de fonctionnement. Mais pas de panique! Nous allons voir dans cet article quelles en sont les causes et comment les régler. Rassurez-vous nous ne rentrerons pas dans des détails techniques inutiles. Car les causes sont bien souvent plus humaines que techniques

Les causes

Il y a plusieurs raisons qui expliquent qu’une installation ne fonctionne pas, et elles sont dans la plupart des cas d’origine humaine:

  1. mauvaise conception en amont. C’est la première source de problème. Si l’étude n’a pas été réalisée dans les règles de l’art, par des personnes qui maîtrisent réellement les tenants et les aboutissants de la technologie qu’ils préconisent, on peut se retrouver avec des études techniques scabreuses. Et donc, une réalisation aussi scabreuse si l’entreprise qui réalise n’a pas été capable de corriger ces erreurs.
  2. des entreprises qui répondent à des appels d’offres sans avoir les compétences techniques pour la réalisation. Cela se voit malheureusement trop souvent. Il arrive même que ces entreprises ne sachent même pas ce qu’est la technologie de GTB demandée dans le CCTP. Comment dès lors s’attendre à ce qu’une telle installation fonctionne normalement? Ce n’est pas possible!
  3. pas de formation des installateurs, ou formation insuffisante. Ce n’est pas parce qu’on a suivi une formation dans un domaine qu’on est forcément performant dans ce domaine. Comme pour tout, il faut un minimum de pratique régulière pour ne pas perdre les bonne habitudes et ne pas oublier tout ce qu’on a appris. De plus, certains cahiers des charges demandent plus de compétences techniques qu’une formation de base.
  4. la technologie choisie. Certaines technologies dans la domotique et la GTB sont malheureusement beaucoup moins pérennes que d’autres. Il peut donc arriver que, des années après l’installation, certains produits tombent en panne. Si la solution choisie à l’origine n’était pas la bonne, il est possible que les produits de remplacement ne soient plus disponibles car, soit plus commercialisés par le fabricant qui est passé à autre chose, soit le fabricant a fait faillite. Et dans ce cas le dépannage va s’avérer très compliqué… Quand ce genre de choses arrivent à des personnes qui ont besoin de la technologie pour les aider au quotidien, les handicapés par exemple, cela devient inconcevable.
  5. bien souvent, les problèmes sont dus à une mauvaise programmation du système. Le fonctionnement du système intrinsèquement n’est pas en cause. C’est simplement que le programmeur a fait des erreurs dans la programmation, et donc ça ne fonctionne pas comme ça devrait fonctionner.
  6. l’entreprise en charge de l’installation / intégration n’existe plus. Ca arrive trop souvent malheureusement. C’est pour cette raison que les entreprises devraient toujours fournir tous les fichiers relatifs à l’installation au maître d’ouvrage à la fin du chantier: plans d’exe, fichiers programmes, sauvegardes, etc. En cas de défaillance de l’entreprise d’installation pour une raison ou une autre, le maître d’ouvrage pourra toujours trouver une solution pour qu’une autre entreprise reprenne l’installation en se basant sur les archives de la précédente.

Bien entendu au delà de tous ces facteurs humains, il y a aussi des cas de défaillance du matériel.Aucune technologie actuelle n’a une fiabilité de 100%. Même si les fabricants font subir des tests draconniens à leurs produits avant de les mettre sur le marché, il peut subsister des problèmes avec des firmwares bogués ou des problèmes électroniques. Ou bien encore des mises à jour logicielles qui sont plus boguées que les versions précédentes. Cela reste cependant des cas isolés, mais pas inexistants.

Les solutions

Les solutions existent, heureusement. Surtout quand il s’agit de facteurs humains.

Tout d’abord en amont des projets, la sélection des entreprises sur les appels d’offre doit cesser de se faire encore et toujours sur « le moins cher ». Comme on dit souvent: « si c’est moins cher c’est qu’il y a une raison ». Il faut une vraie réflexion sur les différentes offres en établissant un ratio compétences de l’entreprise / prix proposé.
Les CCTP et les conditions de réponse aux appels d’offre devraient toujours indiquer le niveau de qualification obligatoire des entreprises qui y répondront, preuves à l’appui.

Cela incitera, voire même obligera, les entreprises qui répondent à monter en compétence et à ne pas rester sur leurs acquis, bien souvent obsolètes au demeurant. De trop nombreuses entreprises à l’heure actuelle négligent encore la formation de leurs équipes sous prétexte de manque de temps. Pourtant les technologies évoluent vite, et les métiers évoluent aussi. Il est indispensable que les entreprises qui veulent continuer à accéder à ces marchés que sont la domotique et la GTB fasse évoluer leurs compétences internes de la même façon.

Dans le cas de projets terminés et présentant des problèmes de fonctionnement, si l’entreprise en charge de la réalisation n’est pas en mesure de faire fonctionner l’installation, il faudra nécessairement faire un appel à des professionnels compétents qui seront en mesure d’effectuer un audit précis et complet afin de déterminer les causes des dysfonctionnements. Il y a de grandes chances que cela induise une re-programmation de l’installation par un professionnel compétent et formé à la technologie déployée sur le site. Cela induira des coûts supplémentaires évidents, mais ce sera le seul moyen d’arriver enfin à une installation répondant aux besoins exprimés.

Enfin, s’il s’agit de problème matériel, même si c’est irritant de devoir le changer car c’est une perte de temps, les garanties produits permettent de régler les problèmes à moindre frais. Bien souvent les produits défectueux sont connus et remplacés rapidement.

Conclusion

Comme vous l’aurez certainement noté dans ce post, les solutions existent pour des installations fonctionnelles. Il faut simplement que la conception soit soignée du début à la fin, et avec des personnels compétents. Vous constaterez alors que oui, les installations domotiques fonctionnelles et opérationnelles ne sont pas un rêve!!

Share This
%d blogueurs aiment cette page :